Le Vietnam

LA CULTURE

A travers les siècles, la culture Vietnamienne a été influencée par beaucoup d’envahisseurs étrangers néanmoins les valeurs fondamentales de celle-ci sont reconnaissables. Les valeurs culturelles vietnamiennes reposent sur les principes du Confucianisme. A l’inverse des pays occidentaux qui eux repose sur l’idée d’individualisme. La culture vietnamienne souligne l’importance de la famille et de la communauté, ses valeurs fondamentales sont l’harmonie, le devoir, l’honneur, le respect, l’enseignement et l’allégeance à la famille 

LA POPULATION

La population du Vietnam est jeune, un tiers des habitants à moins de 20 ans. En 2012, le Vietnam comptait 88 millions d’habitant composé de 54 groupes ethniques différents. 90% de la population font parti des ethnies majoritaire c’est à dire : Viet ou Khin. Les Bahnar, les Sedang, Les Mnong, les Khmers au sud et les Chams descendant de l’ancien Champa constitue les minorités.

On retrouve ces ethnies en fonction des régions, par exemple, les Viets habitent pour la plus part dans les régions du Fleuve Rouge et du Mékong. Ce sont les deux régions les plus fertiles du pays. Très nombreux, ils jouent un rôle important dans le développement de l’économie. De plus ils entretiennent des contacts avec les cultures étrangères grâce à la mer.

Les autres groupes ethniques sont situés un peu partout dans le pays notamment  dans les petites vallées au pied des montagnes.  C’est là que sont installé les Thai par exemple, pour la riziculture.

Les régions de hautes et moyennes montagnes sont habitées par de petits groupes ethniques très dispersés, ne parlant pas la même langue (Austro- asiatiques, tibéto-birmanes ou entre les deux).

La langue, les costumes, le mode d’habitation, la façon de s’habiller sont autant de chose qui permettent de distinguer les ethnies minoritaires entre elles. Il y a une vraie diversité ethnique à travers le pays. L’écriture  officielle du Vietnam reste l’écriture romanisée des Viets même si chaque ethnies à sa propre écriture.

Sites à découvrir :

La baie d’Halong :    

Pas loin de deux mille îles se découpent sur fond d’eau turquoise : cette vision enchanteresse fait de la baie d’Ha Long un des hauts lieux touristiques du Viet Nam.

Située au nord du pays, près de la frontière chinoise, sa particularité et sa beauté lui ont valu d’être inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Pitons rocheux, criques, grottes, le tout planté de saxifrages, villages de pêcheurs flottants, avec leurs barques de bambou tressé et leurs maisons de poupée aux couleurs acidulées, posés sur une mer lisse aux nuances changeantes, allant du bleu profond au vert émeraude selon le temps et la lumière. Les couchers de soleil sur la baie d’Ha Long s’avèrent tout particulièrement spectaculaires et vous laisseront un souvenir fascinant.

 Le delta du Mekong :

Le Mékong nait sur les hauts plateaux tibétains à 5000 mètres d’altitude, puis il traverse la Chine, le Laos à la frontière du Myanmar, la Thaïlande, le Cambodge et le Viet Nam, sur une distance de presque 5000 kilomètres. Laissez vous porter par les Eaux Turbulentes...

Le Mékong nait sur les hauts plateaux tibétains à 5000 mètres d’altitude, puis il traverse la Chine, le Laos à la frontière du Myanmar, la Thaïlande, le Cambodge et le Viet Nam, sur une distance de presque 5000 kilomètres. Son nom d’ailleurs varie selon les pays parcourus : Eaux Turbulentes, Mer des Eaux, Grandes Eaux, Neuf Dragons enfin quand il dévient en fin de course un delta aux neuf bras. La nature de son cours varie, passant d’une étendue paisible à des chutes spectaculaires à certains endroits. Mais tout du long, le fleuve constitue une sorte de fil rouge permettant de se plonger dans la culture asiatique, en restant à l’écoute de la vie palpitante qui agite ses rives, en baignant dans l’ambiance magique de l’ancienne Indochine, en prêtant l’oreille aux légendes séculaires transportées par les flots du serpent liquide. 

Plusieurs tours opérateurs proposent donc des croisières au fil du Mékong. Qu’il s’agisse de visiter deux ou trois pays (la plupart du temps Viet Nam et Cambodge), les croisières se font sur des bateaux avec tout le confort moderne. Les départs de Siem Reap au Cambodge sont les plus fréquents. Vous aurez évidemment l’occasion de visiter la magnificence d’Angkor, avant d’embarquer pour traverser le lac de Tonlé Sap, le plus étendu d’Asie du Sud-est, puis de vous promener en petits bateaux dans son village flottant, avant de faire une escale à Phnom Penh, ville pleine de charme où plusieurs sites sont à découvrir. 

 La suite du voyage vous mènera dans l’île de Koh Dek Chau, village khmer encore préservé de la civilisation moderne, puis dans le delta gigantesque avec les fermes flottantes de Chau Doc, les immenses rizières de My Tho, et enfin l’ancienne Saigon, où vous irez à la rencontre d’une population souriante et très diversifiée, en explorant son grand bazar et ses monuments souvent remarquables. 

Mais le Mékong représente pour les régions concernées bien plus qu’un chemin emprunté par des voyageurs avides de dépaysement : il occupe une place primordiale dans la vie des pays qu’il traverse. Lieu de pêche et de pisciculture, source d’irrigation et de production électrique, voie de transport, accueillant habitations et marchés flottants, il joue un rôle essentiel dans l’économie. Pourtant, cela n’enlève rien à sa beauté et à son atmosphère étrange : tantôt aussi calme qu’un lac aux eaux couleur de thé, tantôt accidenté de gorges et de rapides impétueux, peuplé à certains endroits de poissons-chats géants et à d’autres de dauphins d’eau douce, il se termine en un delta immense et fertile, où les marées sont puissantes comme s’il s’agissait d’une véritable mer. Et il charrie également, outre de l’or dans ses boues aux abord de Luang Prabang, une jolie légende, dont vous aurez peut-être l’occasion d’observer les preuves : près de Ventiane, au Laos, des boules de lumières montent à la surface du fleuve, manifestations, si l’on en croit les habitants, des dragons ou esprits des eaux.

Ha Noi :

 La ville est située dans le delta du fleuve Rouge, dans le Nord du Vietnam.

La ville incarne l'esprit de l'histoire du Vietnam avec son mélange fascinant entre l'Est et l'Ouest. On y retrouve l'influence chinoise et celle de la colonisation française dans l'architecture des temples antiques, des musées modernes, des villas de style français, et le long des rues étroites de la vieille ville. Avec son histoire de mille ans - à partir de laquelle la civilisation vietnamienne a commencé, la capitale se sent proche de son environnement naturel et conserve sa dimension de « ville à échelle humaine ». En outre, les gratte-ciel modernes se posent de côté ses 36 anciennes rues, mais le mode de vie paisible ne semble pas être perturbé par l'invasion de la culture occidentale et de la modernisation.

Les principales attractions de la ville: Temple de la Littérature, le mausolée de Ho Chi Minh, Musée d'histoire, Quan Thanh et la pagode Quan Su, le temple Ngoc Son, Lac de l'Épée, le musée des Beaux-Arts, la pagode au pilier unique.

HO CHI MINH VILLE

Autrefois, Ho Chi Minh-ville été appelé "la perle de l'Extrême-Orient ", la ville possède plusieurs beaux bâtiments, avec une combinaison originale de la culture vietnamienne, chinoises et européennes. Après plus de 300 ans de développement, Ho Chi Minh-Ville présente de nombreuses anciennes constructions architecturales, des vestiges célèbres et sites renommés.

Transport: HCM ville est une passerelle vers d'autres villes et provinces du Vietnam par avion, en voiture, train ou bateau.

Principales attractions: la ville la plus moderne et la plus dynamique du Vietnam conserve encore son charme d'antan avec des bâtiments de style colonial: la cathédrale Notre-Dame, l'Hôtel de Ville, le Théâtre Municipal, etc, pagodes anciennes telles que Thien Hau, Giac Lam, Vinh Nghiem et les marchés animés de Binh Tay et Ben Thanh, tunnels de Cu Chi.

 

Related tours:
Chat support
News