Guide Culturel du Cambodge

L’histoire du Cambodge débute avec une légende, celle du mariage entre un Indien Brahman et la fille d’un roi dragon. Dès lors, les racines de la culture Cambodgienne en Inde sont claires. Les Cambodgiens sont différents des autres habitants d’Asie du Sud Est, leur langue dérive du Pali et du Sanskrit. Ils sont Bouddhistes Theravada avec des influences Hindou marqués. Comme les Thaïs, les Cambodgiens se salut en mettant leurs mains ensemble.

Les Cambodgiens sont souriants et amicaux. Cela vaut la peine d’essayer de faire des efforts et de se comporter de manière a ne pas aller à l’encontre de leurs coutumes. Enlever vos chaussures si vous entrez à l’intérieur d’une habitation ou d’un immeuble, pour les femmes, essayer de couvrir vos épaules même s’il fait chaud. Entrer toujours dans une pagode vêtue sobrement. Eviter de toucher la tête des gens , en effet la tête est au dessus des mains, ce geste est donc considéré comme une insulte, de même que toucher un moine (particulièrement pour une femme.) Appeler quelqu’un en le montrant du doigt  ou encore montrer du doigt une statue de Bouddha est considéré comme un manque de respect.

Le Cambodge est un pays en voie de développement et même si les choses ne sont pas toujours simples, il faut être patient et souriant. C’est ainsi que les Khmers se comportent face à l’adversité. Les Cambodgiens ont la capacité de faire de la moindre difficulté une expérience plus agréable.

 

La Musique

La musique Khmer est un aspect important de la vie culturel Cambodgienne. C’est un élément incontournable dans les cérémonies religieuses traditionnelles comme les mariages ou les célébrations dans les temples. La civilisation Khmer a atteint son apogée pendant la période d’Angkor, du 9ème au 15ème siècle, c’est à cette période que de beaux monuments ont été édifiés, avec des sculptures élaborées représentant des mythes, des Dieux et des aspects de la vie de tous les jours. L’orchestre sculpté sur le bas relief est quasiment identique a ceux en représentation au Cambodge actuellement, pratiquement chaque village au Cambodge possède son orchestre. Cette continuité est un témoignage de la force des traditions antique.
 

La Danse

La danse traditionnelle Khmer est appelé danse Apsara. Les danseuses Apsara sont réputées pour leur beauté mais aussi pour leurs parures. La danse Apsara est un véritable art et une belle représentation de la culture Khmer. Pour être reconnues, les danseuses doivent connaître pas moins de 4500 gestes.

Il existe aussi des danses plus folkloriques, elles sont pour beaucoup liées à des minorités éthiques et limitées chacune à un village.

Enfin les danses religieuses comme la danse Chha-yam dansée en tête des processions religieuses, devant les fidèles qui, avant de rentrer dans la pagode, en font trois fois le tour. Cette danse est une danse comique, il arrive que les danseurs portent des masques.  

La Cuisine

Les cambodgiens font en général trois repas par jour. Ils commencent par une soupe et une baguette de pain au ou du porridge au petit déjeuné. On ressent dans la culture culinaire cambodgienne le passé coloniale du pays.

Les deux principaux éléments de la cuisine khmère sont le riz et le poisson grâce au Mekong et au Tonlé Sap. Le amok peut être considéré comme le plat national. Il s’agit de poisson cuit au four dans une feuille de bananier avec une sauce à base de noix de coco, citronnelle et piment. En ce qui concerne les boissons, le thé et la bière sont les plus prisées auprès des habitants. Les voyageurs peuvent se régaler des jus de fruit frais et des milkshakes. Les vins de riz sont aussi très appréciés.

 

Related tours:
Chat support
News